Des professionnels réactifs, des prix attractifs

Comment mesurer les surfaces selon la Loi Carrez ?

Partager cet article sur :

Cette réglementation entrée en vigueur en 1997 vise à encadrer le calcul de la surface privative d’un logement neuf ou ancien. La surface privative est une superficie « officielle » différente de la surface habitable. Elle concerne les ventes de bien immobilier en copropriété, c’est-à-dire les appartements, les locaux commerciaux ou professionnels, et les studios de plus de 8 m ².

Comment se calcule une surface Carrez ?

En loi Carrez, la surface privative se calcul en prenant la superficie au sol des locaux clos dont la hauteur est supérieure à 1,80m. Il existe néanmoins un certain nombre d’éléments à ne pas inclure dans le calcul :

  • Les surfaces dont la hauteur sous plafond est inférieure à 1,80m.
  • Les murs, les marches, les gaines, les embrasures de portes et de fenêtres, et les cloisons sont déduits de la surface des pièces.
  • Les lots ou fraction de lots inférieurs à 8m² ne sont également pas pris en compte.
  • Les caves,
  • Les garages et les emplacements de stationnements,
  • Les boxes,
  • Les greniers non aménageables,
  • Les vérandas.

 

Qui peut calculer une surface Carrez ?

Le calcul de la surface en loi Carrez peut-être réalisé par le vendeur directement. Il est néanmoins conseillé de faire appel à un professionnelpour établir les mesures et éviter les erreurs lors de la vente d’un bien immobilier.

Celle-ci est inscrite dans l’acte de vente. En cas d’erreur l’acheteur peut, dans un délai d’un mois, demander la nullité de l’acte de vente immobilier.

Si la surface réelle indiquée est inférieure de plus de 5%, l’acheteur peut également demander une diminution du prix pendant une durée d’un an. En cas d’une surface plus élevée cela ne donne pas lieu à une augmentation du prix.

Demandez votre devis.

Les dernières actualités